Watch live sexfree cams speed dating online no registration

L’acide tartarique vient en compétition avec l’acide malique et bloque le cycle de Krebs ; il y a donc une diminution importante de la production d’ ATP, substrat énergétique indispensable au système nerveux , aux muscles, d’ou l’explication de la fatigue, physique et mentale, retrouvée quasiment en permanence dans les formes chroniques de candidoses.: stomatite, aphtes, colite avec flatulences, ballonnements, ( y penser lorsque ceux-ci surviennent immédiatement après le repas ) , pyrosis, troubles du transit, démangeaisons anales que rien ne calme.L’extrait de pépin de pamplemousse Très efficace, non toxique, il doit être pris sous forme de gouttes , dilué dans de l’eau.L’Echinacea Plante immunostimulante, à démontré qu’elle diminue la fréquence des récidives des mycoses chroniques.Plante sud-américaine qui contient deux substances, la xyloidine, et un alcaloÏde le lapachol, qui confèrent à la plante une action antimycosique importante.La plus grande difficulté, dans les candidoses digestives chroniques, est d’y penser ,et de faire les liens entre une foule de symptômes peu spécifiques et la présence de colonies de Candida albicans dans l’intestin.Les candida figurent parmi les 10 micro-organismes pathogènes les plus fréquemment isolés Ce sont des champignons de type levure, qui vivent dans l’intestin humain et les cavités naturelles de l’Homme, urogénitales et oro-pharyngées généralement en petit nombre.

Il est en effet capable de produire des peptides qui traversent la barrière intestinale et hémato-encéphalique et stimulent l’envie de sucre.Les protéines modifiées par l’acétaldéhyde pourraient être responsable de nombreuses réactions auto-immunes , au cours desquelles le système immunitaire attaque ses propres cellules.En bloquant le fonctionnement hormonal ,en modifiant les récepteurs hormonaux en se liant aux protéines, l’ acétaldéhyde peut entraîner en particulier un dysfonctionnement thyroïdien ( hypothyroïdie ) Le Candida produit de l’acide tartarique, analogue ( parent chimique très proche ) de l’acide malique, produit clé du , série de réactions métaboliques dans nos cellules et fournisseur essentiel de l’énergie.Souvent indispensables dans les formes locales ( mycoses de la peau, mycoses vaginales), ces traitements efficaces sur le moment, ne permettent en rien de régler le problème de fond.La prise d’antifongiques oraux doit être limitée aux infestations massives retrouvées à l’analyse de selles, ou aux candidoses buccales ( muguet, glossite ) importantes , en limitant le traitement à 10 jours, car la prise de médicaments antimycosiques ne permet pas de d’éradiquer les candida, l’infection se reproduisant à l’arrêt du traitement.

Leave a Reply